Actualités

Tenir salon… et le double effet « kiss Coop » pour les bénévoles !

A quoi tient le succès  d’un stand lors d’un salon, une foire ou tout autre événement ? Bien sûr, une forme attractive (un visuel accrocheur) et surtout un fond solide (un sujet très porteur) sont indispensables. Mais que seraient-ils sans le dynamisme des bénévoles qui les relie ?

 

Et qu’en est-il pour ces militants d’une juste cause ? Traînent-ils leur abnégation jusqu’à l’autel de leur corvée ? À les voir arriver tout sourire, la fleur au nombril et l’envie d’en convaincre, ils doivent forcément en retirer quelque avantage personnel ! Certains d’entre eux dépassent leur engagement initial et y font même des heures  supplémentaires. Nous n’évoquerons même pas le cas de ces trois « fadas » (Denis, Jérôme et Alain pour ne pas les nommer) qui ont consacré entre 9 et 16 heures chacun lors du Salon du Bien-Etre de Hyères afin d’épauler les courageux novices ! Quelques pistes ont été esquissées lors de la Coopnews N°1 (« La Coop sur Mer à la conquête de l’Est ! ») : les bénéfices en sont de deux ordres.

 

La richesse relationnelle générée par un réseau associatif est indubitable. L’implication dans un stand d’information permet de découvrir d’autres membres actifs œuvrant dans le même objectif et des amitiés en naissent souvent.

Moins évident peut paraître la notion de plaisir dans la relation bénévoles / visiteurs, relation par définition très éphémère (à moins d’un coup de foudre, mais c’est hors sujet !)… Ils ne sont pas dans ce salon avec le même but. Et pourtant, si vous maîtrisez bien votre thème (une bonne lecture au préalable et quelques arguments-clés), vous devenez captivants. Libre à vous d’y ajouter une pincée d’autodérision (comme dans ce texte, par exemple) et vous apportez ainsi une touche de convivialité qui fait fleurir sourire et bienveillance. Là, vous passez tous un bon moment et votre message en devient plus aisément assimilable !

 

Mais c’est sur un point intimement personnel que le bénévolat de cette nature peut vous être durablement bénéfique : le dépassement de soi.  Aborder de parfaits inconnus n’est pas inné pour la plupart d’entre nous, même si notre étoile de shérif (badge « La Coop sur Mer ») nous confère pour l’occasion une relative autorité !

Certains visiteurs, saturés par trop d’informations, opposent un air  « Moi, on ne va pas me rouler dans la farine (même bio) ! » à notre plus beau sourire. Que faire ?  Retourner dans notre coquille et laisser se dissoudre une éventuelle pépite ? Que nenni, c’est justement dans la difficulté que se remportent les victoires les plus mémorables !

Ces renfrognés sont pour la plupart sensibles à notre honnêteté désarmante et au fait que nous ne sommes pas sur leur chemin pour leur vendre un quelconque produit, mais pour les inviter à bord d’une aventure collective innovante ! Il ne faut donc pas hésiter à aller les aborder dans l’allée (comme l’ont fait à Hyères les trois « fadas » qui n’ont pas été cités ci-dessus). En quelques bribes, nous convertissons leur simple écoute de politesse en un vif intérêt pour notre projet original ! Votre timidité vous interdit d’aventurer votre sourire hors du stand protecteur ?

Qu’à cela ne tienne,  vous avez pleinement votre utilité : votre charisme fera fondre les vestiges de résistance de ce public amené au stand par votre « aiguilleur d’allée » et vous collecterez au minimum leurs contacts. Vous éprouverez ainsi votre pouvoir de conviction, tout en offrant une relation gagnant-« Coopant » aux visiteurs !

Vivement le prochain stand de votre Coop sur Mer : venez ressentir le double effet « kiss Coop » à nos côtés !

Partager cette page :