Actualités

Notre nouvelle épicerie va bientôt ouvrir ses portes

Ce n’est un secret pour personne, la Coop sur Mer va emménager dans un nouveau local, plus spacieux, plus convivial  mais qui nécessite des travaux pour accueillir notre activité ! Un travail de longue haleine, mené de mains de maitre (d’oeuvre) par le groupe local et aménagement.
Rencontre avec Chantal et Véronique qui nous font part des avancées des travaux et de l’aménagement de notre très prochaine épicerie.

Comment avez-vous trouvé le local de la rue Noyer ?

Après de nombreuses visites de locaux proposés par Var Aménagment Développement, recherches par agences immobilières et prospection sans trop de résultat,  Dominique (notre Présidente) a été contactée par la Jeune Chambre Economique (JCE), qui lui a proposé ce local.

On parle de gros travaux, pouvez-vous nous en dire plus ?

En avril nous avons signé une convention d’occupation à titre gratuit destinée à faire visiter le local aux artisans pour établissement de devis. Deux jours après la signature nous avons découvert un dégât des eaux important qui a perduré 3 semaines avant d’être pris en charge. Un tiers du faux plafond s’est effondré entraînant de gros dégâts. Les bailleurs ont dû lancer une procédure d’indemnisation par leur assurance, cette démarche a pris du temps (constat, expertise, devis). Cela a entraîné un retard significatif pour la signature du bail . Celui-ci a été signé le 24 octobre.

Une entreprise effectue ces travaux depuis le 21 novembre pour le compte de la JCE. Elle fera également certains travaux d’électricité pour la Coop (pose de spots à leds et de prises). D’autres gros travaux sont en cours : assainissement des murs, dépose et évacuation de matériels obsolètes, pose de placoplatre,  reprise d’enduits, peintures, nettoyage des lieux , du sol et divers travaux d’aménagement (montage d’étagères dans la réserve, serrurerie et sécurisation des lieux  etc… ). Bien sûr il faudra ajouter la phase de l’aménagement de l’épicerie : installation des meubles et garnissage.

L’enveloppe budgetaire doit être plutôt serrée, quelles sont les astuces pour limiter les dépenses ?

Un important remue-méninges du groupe local a eu lieu in situ :

  • prise de possession des lieux en valorisant le plus possible l’existant, en touchant le moins possible les structures existantes,
  • appel aux dons auprès des adhérents et auprès des enseignes de bricolage ( Leroy Merlin),
  • appel aux savoir-faire des membres actifs du groupe aménagement.

Seul le poste électricité est pris en charge par des professionnels pour des raisons évidentes de mise en conformité. Cela représente notre plus gros poste de dépenses. L’enveloppe a été clairement et minutieusement définie. Cependant certaines lignes budgétaires disparaissent et d’autre apparaissent au fur et à mesure de l’avancée du chantier.

Récemment vous avez fait un appel aux dons ? Qu’en est- il et avez-vous d’autres besoins ?

Nous avons établi une première liste non exhaustive avec peu de retours : nous avons récupéré une bouilloire, des patères, des planches. Nous avons toujours besoin de matériel EN BON ETAT :  un escabeau ,de la peinture noire à tableau,  quelques verres, tasses, assiettes, couverts, etc.

Faites-nous rêver et décrivez-nous l’aménagement de notre nouvelle épicerie !

Ce lieu situé dans le centre ancien, bien que traversant, n’est pas très lumineux. Nous privilégions un bon éclairage (spots led) et des murs clairs. L’espace est composé de 3 salles  :

  • la salle d’accueil et son comptoir,
  • la grande salle épicerie lieu de vente environ 60 m2,
  • au fond, passé 3 marches, la réserve avec sanitaires donnant rue Nicolas Laugier.

Nous allons utiliser les peintures qui nous ont été offertes par Leroy Merlin et compter sur la créativité et le bon goût de nos membres ! N’oublions que nous avons affaire à du matériel de récupération de diverses provenances : étagères bois, étagères métal  donc diversité et hétérogénéité ! L’aménagement a ses normes et ses contraintes auxquelles nous devons nous plier.

Bien sûr nous souhaitons de la fonctionnalité dans l’épicerie et de la convivialité à l’accueil.

Avec une plus grande surface, on va avoir plus de produits, mais aussi plus de travail et certainement de nouvelles tâches ?

Plus de surfaces signifie plus de rayonnages, donc une optimisation de l’espace en fonction des meubles et de la sécurité. Nous avons un gros travail de nettoyage à faire notamment sur le sol en carreaux de lino blanc et vert. Nous allons avoir aussi besoin de bonnes volontés pour transporter les étagères, les monter, les positionner et les fixer. Nous aurons besoin de bras pour déménager des meubles d’un local à l’autre. Garnir les rayons relèvera des compétences du groupe approvisionnement !

Allez pour finir, la question qui est sur toutes les lèvres : Quand est-ce qu’on ouvre ???

Etant donné que nous sommes dépendants de l’entreprise qui intervient sur les lieux, nous espérons malgré de possibles aléas être en mesure de proposer au groupe approvisionnement de procéder à la mise en rayons le 10 décembre pour une ouverture le 13 Décembre.

 

 

Palette de couleur – Peintures offertes par Leroy Merlin

 

 

Partager cette page :