Actualités

Fromages, yaourts, miel : la Ferme Haute Perelle répond à nos attentes

Delphine, originaire de Marseille, et Emmanuel, de Toulon, étaient faits pour se rencontrer : pas de tradition agricole ni de ferme à reprendre, mais une philosophie commune sur « une autre façon de consommer ». Pour Emmanuel, étudiant à La Garde, l’objectif était de devenir professeur d’EPS. C’est donc Delphine qui a ouvert la voie en choisissant de faire une année de formation auprès d’un chevrier. L’arrivée d’un premier enfant, l’intérêt pour le « bio », l’acceptation d’un niveau de vie modeste ont consolidé leur projet commun, et l’aide de la famille a permis de concrétiser leurs choix courageux.

La Ferme Haute Perelle, depuis plusieurs semaines, est présente dans l’épicerie-labo de La Coop sur Mer. Le succès des fromages de chèvre et des yaourts est incontestable !

 

Rendez-vous à Mézel

C’est à Mézel, perché à 750 mètres d’altitude, que se trouve la ferme de Delphine et Emmanuel, plus exactement, à 3 kilomètres du village, et à 15 kilomètres de Digne. Installés en pleine nature – et en « zone loup »-, ils élèvent une cinquantaine de chèvres du Rove, réputées pour leur rusticité et la qualité de leur lait, plus gras que la moyenne, même s’il est moins abondant que pour d’autres races.

Et puis, il y a Iroka, la vache, grâce à qui nous pouvons déguster d’incroyables yaourts, natures ou aux fruits.

« Tous les produits de chèvre sont Bio, certifiés Ecocert » explique Emmanuel qui précise que les animaux de la ferme se partagent entre la bergerie la nuit, et les pâturages, composés de landes et de sous bois. « Nous complétons leur alimentation avec du fourrage bio provenant de notre exploitation. Enfin, nous soignons nos animaux principalement en phytothérapie. »

Même respect de la nature et du consommateur, avec le miel – les ruches sont sédentaires, donc non exposées aux pesticides – et les œufs.

Permaculture et philosophie

L’engagement de Delphine Martin et Emmanuel Pognant-Gros repose sur un partage « philosophique » : tous deux sont inspirés par la permaculture, ils acceptent un niveau de vie modeste et cultivent, avec leurs trois enfants, le respect de la nature. « Nous nous sommes organisés pour faire « l’ école à la maison ». Donc, chaque matin, les enfants sont en classe à la ferme. Ils ont aussi des activités extra-scolaires à Digne et les contrôles, qui ont lieu chaque année, se passent toujours bien ». L’aîné aura bientôt 14 ans…

« Nous pensons aussi au tourisme rural : un projet à plus long terme ! Et si nous pouvons vivre, aujourd’hui, c’est grâce aux aides de la PAC et à nos efforts quotidiens… »

Avec un tel programme, on ne peut que remercier Delphine et Emmanuel qui viennent livrer leur production à La coop sur mer, après 2 heures et demie de route,
avec le sourire !

N.F.
Pour en savoir plus : https://www.facebook.com/fermepermaperelle/

contact@fermepermaperelle.fr

Partager cette page :