Évènements

Soirées Ciné « Image et Partage » les 27 et 28 avril 2018

On se fait une petite toile ?

Venez participer avec nous à une des deux soirées cinéma « Image et Partage » organisées par « Les Petits Écrans » détaillées ci-dessous. La Coop sur Mer présentera son projet de supermarché coopératif à l’issue de la projection du documentaire « Le Meilleur Suffit ». On vous attend nombreux ! 🙂

Vendredi 27 avril

Lieu : Cinéma Marc Baron à Saint-Mandrier (plan)

18h – « Le Meilleur Suffit » de Denys Piningre – documentaire 52’ suivi de la présentation du projet de La Coop sur Mer et des autres projets de magasins participatifs sur l’agglomération toulonnaise
19h30 – Repas partagé
20h45 – « C’est quoi le bonheur pour vous ? » de Julien Perron suivi d’un échange avec Anne Congard, enseignante – chercheuse à la Faculté de Psychologie de Marseille (bien-être et régulation des émotions)
Tarif : 5 € par film

Samedi 28 avril

Lieu : Cinéma Henri Verneuil à La Valette-du-Var (plan)

18h – « Le Meilleur Suffit » Denys Piningre – documentaire 52’ suivi de la présentation du projet de La Coop sur Mer et des autres projets de magasins participatifs sur l’agglomération toulonnaise
19h30 – Repas partagé
21h – « C’est quoi le bonheur pour vous ? » de Julien Perron suivi d’une présentation et d’une méditation par le cœur proposées par le docteur Yves Benhamou (Heartfullness)
Tarif : 5 € par film

Résumé du documentaire « Le Meilleur Suffit » :
« Tout commence en 1844 lorsque des ouvriers de Rochdale (près de Manchester, GB), lassés de se faire abuser par les commerçants locaux, se regroupent pour former la toute première coopérative et en édictent les principes. Se répandant d’abord à travers le Royaume-Uni puis en Europe et dans le monde, les coopératives représentent un mode d’organisation du travail et de la consommation en opposition avec le système capitaliste dominant. Ayant connu en France un développement rapide jusqu’aux années 1980, les « Coop » doivent alors faire face avec plus au moins de succès au bulldozer de la grande distribution et de ses centrales d’achat. Aujourd’hui, de nouvelles formes de coopératives de consommateurs naissent ici et là, montrant qu’il est possible de proposer sous forme participative un accès largement ouvert à des produits locaux et de qualité. »

Partager cette page :