Actualités

Capitaines et matelots, sur le même bateau

A l’épicerie-labo des Capitainecapitaines et des matelots se côtoient pour assurer le fonctionnement. Rencontre avec Nataly, une capitaine, très investie !

En une phrase, Nataly a su définir le rôle du Capitaine : « c ‘est un leader, mais ce n’est pas un chef ! »

Car, à la Coop sur Mer, il y a des Capitaines, il y a des Matelots, et encore beaucoup de visiteurs-acheteurs qui n’ont pas franchi le cap de l’engagement… Tous sont pourtant dans le même bateau qui doit les conduire vers un supermarché coopératif, qui ne fonctionnera qu’avec le travail partagé de tous les bénévoles.

Chacun a des compétences

Pour Nataly, l’engagement s’est réalisé très vite. Cette toulonnaise, qui a parcouru l’hexagone en tant que cadre dirigeant (et 80 h de travail par semaine…), est revenue dans sa ville à la fin de l’année 2018. En janvier 2019, elle s’est inscrite à la Coop, et, depuis, elle s’investit dans ce projet, avec ses compétences et sa bonne humeur.

-«La Coop sur Mer correspond à des choix personnels et j’ai adhéré à cette idée partagée par tous ceux qui sont inscrits : construire un modèle qui n’existe pas à Toulon. Mais l’adhésion intellectuelle ne suffit pas : il faut aussi devenir « acteur ». Aujourd’hui, je suis « Capitaine » pour la réception des marchandises et les ventes, et, à ce titre je supervise la collaboration de trois bénévoles. Ce n’est, en aucun cas, un « pouvoir » hiérarchique : il s’agit d’utiliser ses compétences… »

Tous capables

Avec Nataly comme Capitaine, on prend conscience de ses forces…et de ses faiblesses, mais toujours avec le sourire.

Car, si les tâches sont multiples –veiller au rangement de l’épicerie-labo, au nettoyage, à l’hygiène, à la sécurité – il y a aussi l’accueil des nouveaux adhérents, la réception des livraisons, sous le contrôle de Caroline, salariée de l’association…et la motivation des troupes !

-« Dans l’idéal, souligne Nataly, il faudrait six « super-capitaines », or nous ne sommes que trois… Nous manquons aussi de matelots pour la réception des marchandises (entre 9 h et 12 h). »

Bref, aujourd’hui, un seul mot d’ordre est lancé : engagez-vous !…

Partager cette page :